Réalisation du Clip de la Kitchain S9Ep4

Avec l’arrivée du maître de cérémonie Doobeul à Lille, le concept de La Kitchain s’exporte dans notre métropole après avoir été rodé dans la région parisienne. Le concept est assez simple : on réunit des artistes qui ne se connaissent pas forcément sur un laps de temps limité pour créer un morceau. Ici, c’est Le Bar La Rumeur qui nous accueillait. Après avoir choisi une instru collectivement, les participant.es ont une heure pour écrire leur couplet.

Photo : Lucas T.

Vient ensuite la phase d’enregistrement, avec un petit challenge : qui prendra le moins de temps à enregistrer? Ici c’est Zeuzloo qui a été la plus rapide. On retrouve également sur cet épisode Holy Crap, Styl, Saw Jah, Doobeul et Mister Bouloubala.

Artofike Photographie

A la technique, on avait Jessie James du Studio Apollon XIII pour le son, Lucas Takerkart de Cultur’All à la vidéo et Artofike Photographie. Pour visionner l’épisode 4 de la saison 9 de la Kitchain, ça se passe ici :

Les Renarts à la chasse au Can’Art au bord de La Marque

Dimanche 17 juin a eu lieu la première édition du Can’Art le long du canal de La Marque sur les communes de Croix, Wasquehal et Marcq-en-Barœul. Deux lieux ont été peints de façon pérenne : le pont du collège de Marcq et le pont de l’avenue Hannart à Croix.

Vous pouvez désormais admirer à Croix les peintures de Logick, XrC6, Shure, Atomic et Poisson.

Et celles d’IPNS et de Noteen à Marcq-en-Baroeul sous le pont Bailey (pont du collège de Marcq).

Diverses animations étaient organisés au skate parc de Wasquehal comme des ateliers calligraphie par Lady Alezia, une buvette, un mix funk par Dj Sebti et une peintures sur cellophane par Dany Boy mais on regrette qu’aucun mur n’ait été peint sur la commune… Peut-être lors d’une prochaine édition du Can’Art?

Pour revenir en image sur l’événement vous pouvez regarder la vidéo de Vianney Daltes :

Photos : Lucas Takerkart

Vidéo du défilé et ventes des tenues collection capsule Lô

Suite au défilé qui a eu lieu le samedi 2 juin à la Gare Saint Sauveur pour les Rendez-Vous Hip-Hop, un défilé et une vente aux enchères des pièces présentées seront organisés le samedi 23 juin de 17h à 22h à l’Urban Bar Lille (22 rue du Court Debout 59800 Lille).

Vous pouvez revoir le défilé grâce à cette vidéo que nous avons réalisé sur une musique de T-Jah :

Défilé Collection Capsule Lô Rendez-vous Hip Hop 2 juin à 18h à St So

f

 

A l’occasion des Rendez-Vous Hip Hop, Lô a créé une collection capsule de 14 tenues  qui met en avant le mélange des matières, les couleurs saturées/dé-saturées, les effets visuels et tactiles, les contrastes de textures, et les différences entre opacité et transparence.

Venez les découvrir le 2 juin 2018 à la Gare Saint Sauveur (Lille) à 18h lors d’un grand défilé Hip Hop.

Une performance de peinture live sera réalisée sur une tenue  Lô par le graffeur Obit :

 

 

Lucas Takerkart a réalisé un teaser pour annoncer le défilé et lancer la collection.  Cette vidéo a été tournée dans une petite poche de verdure au cœur de la Métropole Européenne de Lille. On trouve dans cet espace en friche encore préservée de la pression urbaine, quelques carcasses éparses de voitures calcinées.

Le décor découvert dans les marges de la ville, se prêtait idéalement à la thématique underground de cette collection capsule Lô.

 

Réalisation : Lucas Takerkart Styliste : Marième Missiaen Modèle Femme : Réhane Niang Modèle Homme : Chandy Bakadi Assistante styliste : Albane Houvenagel Assistante communication visuelle : Hélène Helaouet Musique : « Crash » de T-JAH

Pour visionner le teaser :

 

 

Géograffiti, D’Autres Visages du Nord

 

 

Ce documentaire de 52mn est un condensé de trois ans de tournage dans la région Hauts-de-France. Du graffiti sauvage aux professionnels qui en font leur métier, en passant par les fresques dans les friches et les terrains vagues, Géograffiti explore différentes facettes du mouvement.

C’est également une plongée dans les marges urbaines, les zones abandonnées, les toits et les abords délaissés des grands axes de communication, car les graffeurs pratiquent la ville autrement, en s’aventurant dans ses recoins.

Ce film est fait de rencontres et de lieux insolites où il est question de  peinture, de lettres, d’abstractions et de figurations. Il explore différents  univers artistiques, des ateliers à la rue en passant par les lieux d’exposition.

 

« 

 

La scène étant foisonnante d’initiatives, je voulais mettre en lumière d’autres acteurs et d’autres pratiques tout en gardant une continuité avec un travail plus classique autour du Graffiti et du Street Art Institutionnel. Car un des discours que l’on entend (trop) régulièrement est une critique du graffiti sauvage et une adulation du street art alors même qu’une bonne partie des streets artistes viennent du vandale ou tout du moins s’en inspirent dans leur manière d’occuper l’espace public. J’ai donc donné la parole à différentes générations d’acteurs de la région. Leurs portraits esquissent par leurs particularités, une identité multiple du mouvement qui va souvent au-delà du graffiti. » Lucas Takerkart.

 

Toute la bande son a été choisie par Terroir Prod. Elle est, composée par des artistes de la région (SheuKo, Scalpel Studio et Wacky T, SamiOne, Ours Samplus, Renoizer) à l’exception d’un beat maker (MAYI).  Il existe une version courte du film de 17 mn consacrée à la partie vandale. Elle a été sélectionnée à l’Urban Film Festival et au Grenoble Street Art MOVIE Fest 2018. La prochaine diffusion aura lieu le 22 mai au cinéma l’Univers à Lille à 19h30. Géograffiti sera également projeté le samedi 26 mai  à 14h au cinéma Le Métropole à Lille pendant le festival de l’Acharnière. On mettra à jour les dates des différentes projections sur cet article. Vous pouvez visionner le teaser du film ici:

Exposition Di(x)visions – Immersion dans le graffiti nordiste

L’exposition est présente au Flow ( 2, rue de Fontenoy, 59 000 Lille) jusqu’au 10 décembre alors dépêchez-vous si vous voulez la voir ou la revoir!

Depuis plus de 30 ans les graffeurs peignent dans les différents recoins de la métropole lilloise. Les graffitis évoluent et prennent des formes différentes. Aujourd’hui on parle de Street Art et d’Art Mural. C’est ces différentes formes que l’exposition Di(x)visions vous propose d’explorer, à travers les regards de sept collectifs : Cap D’origine, 4 Letters, Traffic, Epsilone, Abazedatome, Collectif Renart et Cultur’All.

Cap d’Origine et ses invités présentent des œuvres et des archives inédites notamment une vidéo de graffiti autour du métro lillois. 4 Letters a réalisé le visuel, la signalétique de l’exposition ainsi que des fresques à l’intérieur. Découvrez des œuvres plus muséales d’artistes de la région scénographiées par l’association Traffic et le Graffiti en friches et sur terrains mis en valeur par l’association Epsilone. Abazedatome a décoré la cour intérieure de la Maison Folies Moulins avec des productions sur bâches pendant que le Collectif Renart a collé à l’entrée un montage photo de 10 murs de la BIAM peints par des artistes locaux.

Pour notre part, nous sommes présents en pointillés dans cette exposition à travers des vidéos qui accompagnent les thèmes abordés : sur les friches, les artistes Shure, Amose, Mask et Atome ainsi que Shug aka Odycer.

Nous en avons également profité pour lancer la version 1 d’ApiGraffiti, une application de géolocalisation de l’Art Mural dans la région. Une partie des vidéos citées ci-dessus n’est d’ailleurs consultable qu’avec cette application.

Voici la vidéo de la fresque réalisée à l’occasion de Di(x)visions par de nombreux graffeurs de la région : https://www.youtube.com/watch?v=XgUsI_7fAWE

<iframe width= »560″ height= »315″ src= »https://www.youtube.com/embed/XgUsI_7fAWE » frameborder= »0″ allowfullscreen></iframe>

#BIAM3 Semaine3 Biennale d’Art Mural Report Photo

Cette troisième et dernière semaine de la Biennale Internationale d’Art Mural du Collectif Renart a vu Pso Man à Hellemmes réaliser le plus gros pignon du festival sur un immeuble de 9 étages.

 

Gemo, Sanone et Michael Barek ont réalisé une triple éjaculation cosmique et multicololore à l’angle des rue Barni et Mattéotti à Hellemmes.

Fred Logez, Maks et Danyboy, en résidence au Flow, ont réalisé trois panneaux qui ornent dorénavant les grilles du Parc Jean Lebas à Lille côté rue de Cambrai.

Une Jam Graffiti a cloturé la BIAM. Les graffeurs ont pu peindre les panneaux en bois  protégeant les fenêtres du Collège Jean Macé abandonné depuis plusieurs années.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Photos : Lucas Takerkart

4 juin : Concert d’Anny Kassy + Atelier Tote Bag Wax et Sérigraphie

Dimanche 4 juin venez profitez de la programmation gratuite et ouverte à tous à la gare St So à Lille. Dans le cadre des RDV Hip Hop notre association organise deux animations :

-Atelier de personnalisation de totes bags 15h – 18h. Après avoir choisi l’imprimé wax de ce dernier vous pourrez y sérigraphier vous-même des motifs africains traditionnels de votre choix. Cette animation vous est proposée par l’atelier Hop-Là à Lille et la marque de vêtements éthiques et éthniques Lô Créations qui se trouvent tous les deux à la Cofabrik.

Lô Créations : https://www.facebook.com/creationslo/

Hop-Là : http://www.atelier-hopla.com/

-Concert d’Anny Kassy à 18h, née en 1982 à Conakry, est une pionnière du mouvement hip hop guinéen. En 2005 elle sort l’album « Ghetto Khibaroui » (Des nouvelles du ghetto) qui la place parmi les plus pertinents acteurs d’un mouvement qui à l’époque est très revendicatif. Elle rappe contre le système militaire de Lansana Conté, pour l’éducation de tous (et des filles), décrit les violentes conditions de vie du peuple guinéen. En 2012, elle est sollicitée pour le tournage du film « 10 Millions » du réalisateur Jérémie Lenoir et tourne quelques clips qui annoncent son retour artistique. Enceinte, elle enregistre en février 2014, son deuxième opus « Nimba » produit par Redrum, H-Man et 76OS (sous le label bordelais Tentacule Records – Art Melody, Charles X, Joey le Soldat…).

« Nimba » est la déesse de la fécondité et de la fertilité en Guinée.

Résidant en France (Lille) depuis trois ans elle travaille aujourd’hui sur de nombreux projets.

Sur scène son énergie est un concentré de « la Guinée ».

Clip au marché de Wazemmes à Lille produit par Terroir Prod :

Label et bandcamp: http://www.tentaculerecords.com/albums#anny-kassy-nimba

Page facebook: https://www.facebook.com/annykassare/

 

Enregistrer

#BIAM3 Semaine 2 Biennale d’Art Mural Report Photo

Pendant cette semaine, quatre murs ont été réalisé par un parisien (Popay) et des artistes locaux.

L’artiste Popay incruste un îlot de couleur au milieu du campus de Lille 3 à Villeneuve d’Ascq.

Opoil réalise son plus gros mur à Pont-de-Bois (Villeneuve d’Ascq) sur un des murs vierges de la salle de sport du Blason où Psychoze avait réalisé sa fresque en 2015.

Poisson réalise sa plus grosse pièce à Saint André

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le crew roubaisien SA ont réalisé un gros pignon au « petit terrain » prêt de la bourse du travail à Lille-Fives.