19/09/2015 Calais #MoreThanAMigrant

 

Petit Syrien 3

Calais 19/09/2015 photo : Underwill

 

Une journée de solidarité s’est tenue le 19 septembre 2015 à Calais. En plus des nombreuses prises de paroles publiques et des animations organisées par les associations, le chanteur Charlie Winston a donné un concert improvisé.

Charlie Winston                                          Calais 19/09/2015 photo : Underwill

Un mur symbolique a également été érigé et recouvert de graffiti. On peut y lire des écritures du mode entier et de nombreuses zones de guerre d’où viennent les réfugiés : Kurdistan, Darfour, Irak, Syrie…

Après cette manifestation nous avons accompagné l’association ALEDS qui collecte et distribue régulièrement de la nourriture aux exilés à Lille et à Calais :

Ce qui est frappant dans ce ghetto français aux portes de Calais, c’est la mobilisation de la société civile. Alors qu’on n’aperçoit les pouvoirs publics qu’au travers des barbelés et des cars de CRS, une impressionnante chaîne de solidarité se met en place pour répondre aux manquements de l’état. En effet, des  ONG, des associations chrétiennes, musulmanes, laïques, des particuliers contribuent comme ils peuvent à améliorer le quotidien des exilés.

 

 

Clip de Nuul Kuukk « YaaY Tann » Terroir Prod en direct du Sénégal

IMG_5355

Pour ce sixième clip extrait de la Terroir Tape 2, nous vous emmenons à Ndar (Saint-Louis du Sénégal)  et plus particulièrement dans le quartier des pêcheurs où les pirogues colorées attendent d’affronter l’océan.

Le morceau « Yaay Tann » qui veut dire « à toi de choisir » est extrait de l’album RAGLU de Ñuul Kukk. Il a été produit par l’association Echos d’en bas à Arras. Ecrit en Wolof, vous pouvez ajouter la traduction française sur le lien youtube du clip.

Ñuul Kukk, qui signifie littéralement « plus noir que noir », est un groupe de rap originaire de Saint-Louis du Sénégal composé de 3 membres, Baak, Tandeem et Index. Puiser dans les mythes, s’inspirer des mystères pour véhiculer des messages qui résonnent et parlent aux âmes, voilà comment peut être défini l’univers musical de Ñuul Kukk. Un rap dit « conscient », où le chant et les mélodies sont quasiment omniprésents, où les plumes des artistes sont poétiques mais scindantes, et éclairent le quotidien avec un regard critique.

IMG_5313
Le clip a été tourné par Lucas Takerkart et monté par Jérémie Lenoir (http://fonike.microscopik.com/) :

Clip de Papoo « Rien ne se passe comme prévu »

Papoo est un rappeur de Mons-en-Baroeul qui a vu passer plusieurs générations de Mc’s. Comme lui, sa musique a évolué avec son temps. Il revient avec le clip  « Rien ne se passe comme prévu » réalisé par Lucas Takerkart et Thomas Dadoun de Cultur’All. On en profite pour faire un retour en arrière avec lui sur une partie du rap régional:

« Au départ, c’est la danse qui m’a mis dans le Hip Hop en 1993. La musique de l’époque c’était une sorte de R&B qu’on appelait New Jack Swing. Il y avait des après midi dansantes. Ma mère nous avait confectionné à tous des pantalons dans le même tissu. La bande de potes avec laquelle j’ai grandi est devenue le groupe FACS.P. On rappait dehors avec un poste. Notre salle de répétition c’était les garages à vélo et les caves.

Entre 95 et 98, on a fait les premières parties de Busta Flex, de Joey Starr, des 2 bal 2 neg’. Nos DJ c’était Serom et Sleek. On a participé aux mixtapes de Dj Serom et de Dj Asphalte avec des groupes comme Les Malfaiteurs, Mental Kombat, Senior Karo et les roubaisiens de Rebel Poetic…

DSC_2353

 

D’autres groupes de Mons-en-Baroeul se sont formés : Les Amateurs et Sans Concessions avec lesquels on a créée le collectif La Vega. Les mêmes passions nous réunissaient donc pourquoi ne pas les partager en commun? A la fin des années 90′, on a organisé le festival La Vega au Fort de Mons avec 10 groupes de rap de la région comme Les Malfaiteurs, Le Cercle des vicieux (Ivy, Hervé de Hanout et Manu), Akela, La Fronde, Atila… Ce festival a bien fonctionné puisqu’il a réuni 700 personnes avec une programmation uniquement locale. Les fonds récoltés nous ont permis de sortir 6 mois après le maxi La Vega. Pour des raisons x ou y, FACS.P s’est arrêté à peu prés à ce moment là.

Profil FB_Big

A l’époque, mon nom en solo c’était Poupa. J’ai participé à la mixtape de Senior Karo 8eme péché en 2001 avec le morceau J’ai la dalle (il m’avait donné le thème de la gourmandise). J’ai aussi posé le morceau La Tempête sur une mixtape de Dj Pavaul. Je finis par rencontré Skrybame qui s’appelle aujourd’hui Mic Terri. Et on participe vers 2008-2009 à la mixtape Les voix-du sous sol de Pépite.

Depuis je n’ai pas sorti grand chose mais la musique est toujours là. Je kiffe aller en concert et voir comment la musique évolue. En écoutant une instru d’Umberto Mastaï, j’ai écris ce morceau « Rien ne se passe comme prévu ». C’est l’histoire d’un gars qui veut faire plein de choses dans sa vie mais à chaque fois, des événements imprévus viennent tout chambouler. »

Digitalda feat Original Tonio et LAX

5e extrait de la Terroir Tape 2 qui sortira en mai. Le clip est réalisé par Cultur’All et plus exactement Lucas Takerkart et Samee. A déguster sans modération en attendant la compilation de 17 titres qui réunit plus d’une dizaine d’artistes de la Métropole lilloise mais aussi de Tournai et de la banlieue parisienne.

Deuxième attaque à l’extincteur de peinture sur le Flow et la gendarmerie

IMG_4180

 

La semaine dernière, le Flow a subi une nouvelle attaque à l’extincteur de peinture. Alors que nous prenions des photos devant, son directeur est venu échanger quelques mots avec nous, informellement, autour d’une cigarette. « On doit attendre longtemps avant que les services de nettoyage interviennent. Je suis obligé d’aller porter plainte à chaque fois pour les assurances. Ce sont les DMP qui ont fait le coup. Ils se trompent de cible ».

 

La même nuit, la gendarmerie boulevard Louis XIV se fait également recouvrir de peinture.  Un article dans 20 minutes y fait référence et émet une hypothèse complètement farfelue : « cet acte de vandalisme intervient trois ans, presque jour pour jour, après que Dominique Strauss-Kahn a été entendu dans les locaux de cette même gendarmerie dans le cadre de l’affaire du Carlton. » Le « journaliste » n’a pas dû traverser le trottoir pour voir l’immense « ACAB » (« All Cops Are Bastards ») sur la maison murée juste en face de la gendarmerie.

Il y a deux mois, alors que nous tournions notre prochain web documentaire « Géograffiti, un autre visage du Nord », nous étions tombés sur une tentative ratée d’évacuation de cet ancien squat par les forces de l’ordre. En réaction aux inepties lues dans 20 minutes, nous avons monté ce petit reportage : non DSK n’a rien à voir dans les attaques à l’extincteur de peinture sur la Métropole lilloise.

 

Récit de l’évacuation : https://fr.squat.net/2015/02/10/lille-recit-dune-petite-victoire-face-a-la-police-a-la-mangouste/

En fouillant un peu : http://lesazas.org/2015/03/25/lille-attaque-a-la-peinture-contre-la-gentrification-et-les-expulsions/

Article de 20 minutes : http://www.20minutes.fr/lille/1570119-20150324-lille-facade-gendarmerie-repeinte-rose