CLIP / MWANO & RENOIZER – CA VA QUAND MÊME

MWANO FLANDRES

Originaire de Picardie, Mwano participe à ses premiers open mic en arrivant dans le Nord à 19 ans. C’est aussi à cette époque qu’il achète une MPC pour créer ses instrus, un mic et une carte son pour maquetter chez lui. Il rencontre Karim Feddal en participant à des slam sessions dans différents lieux de Lille, il l’encourage à continuer. « Tu faisais un texte, le pianiste t’accompagnait et on te payait un verre ». A la même époque, il rencontre La Générale d’Imaginaire et Stéphane Gornikowski, le directeur, lui propose de participer à un spectacle : « Slam sur le Ring ». Puis vient le temps des Ciné-rap/slam sessions et du Synécrou au cinéma l’Univers. Le collectif propose régulièrement des créations musicales et des montages vidéos sur la Françafrique ou le logement, ainsi que des extraits de films choisis et des open mics. « Il fallait écrire et composer cinq morceaux tous les deux mois sur des thèmes différents : ça m’a fait progresser de manière accélérée et ça m’a familiarisé avec la scène. »

Plus tard, avec la Générale d’Imagnaire et MC Métis, il monte le projet participatif « Battle de Courtoisie », qui permet aux deux MC’s et aux participants de l’atelier de faire les premières parties de Casey et de Scylla. Mwano sort ensuite son premier projet solo « Cerebral Puzzle », enregistré tout seul dans sa chambre.

MWANO ORGUES

« A partir de ce moment là je rencontre plus de rappeurs de La Métropole comme les Métapuchka, les gars du LPI et toute la bande du Clan Mc Leod. Parallèlement, on monte le groupe Mouche avec des potes (Kiki Pharyngite, Hope et Mystraw) et on fait quelques premières parties, comme Rocé ou La Gale. En 2015, on sort notre première EP masteurisé par Renoizer. Il m’envoie ses prods, ça tombait bien car je voulais sortir du Boom Bap. C’est avec lui que je sors en septembre prochain l’album « Entre Sel et Sucre ». Les prods sont de moi et de Renoizer à 50/50. Je suis plus traditionnel, je sample des disques, mes prods sont plus mélancoliques, mélodiques et classiques. Lui utilise la synthèse sonore. A chaque fois qu’il se promène avec son chien il enregistre des sons pour les réutiliser ensuite. Ses prods m’emmènent sur des thèmes sombres, fous et délirants. Ca me permet de faire la transition entre ce que je faisais avant (plus artisanale/plus de bidouillage) et maintenant un album bien produit.

Pour le morceau « ça va quand même », je voulais un clip qui sorte de l’ordinaire, quelque chose d’expérimental et d’accessible à la fois. Je voulais sortir des clichés. Venant d’une petite bourgade rurale et habitant aujourd’hui en ville, je voulais des aspects ruraux et urbains. Le côté vieux troquet, , salle de bal du Café des Orgues, accordéon, c’est ce qu’écoutaient les classes populaires avant, aujourd’hui elles écoutent du rap. »

Vidéo Graffiti Sénégal – Set Ci Diamuu Yallah La Bokk

Le Festigraff est un des plus gros festival de graffiti d’Afrique de l’Ouest. Nous avons suivi pendant l’édition 2015 (Festigraff 6), la réalisation d’une fresque collective. Les graffeurs venant d’un peu partout sur la planète ont ainsi peints un proverbe Wolof « Set Ci Diamuu Yallah La Bokk » signifiant « La propreté est un don de dieu ».

On retrouve entre autres les artistes Marko93, Vinie, Bankslave, Doctor Mario, Nadia Seika, Stone, Eldo, Diem, Weino, Ozas…

Le film réalisé par Lucas Takerkart a été sélectionné à l’Urban Film Festival dans la partie documentaire. Les musiques sont de SAMIONE.

#BIG7 – Battle International de Graffiti – Lille – Le Film

La septième édition du BIG organisée par l’association Epsilone avait comme jury : Slider (Bandits crew – Germany), BR (Fleshbeck crew – Brazil), Dizer (GT – 156 – UV – TPK – CP5 – VMD – UB – France).

Ils ont dû déterminer trois finalistes sur les 16 participants : Moner, Kaes, Check, Les Gens, Tizer, Korsé, Sawer, Yako, Uzee, Mata, Magik, Remon, Sar, Dany boy, Hoer, Peno.

Le vainqueur de cette 7e édition est Moner, le deuxième Kaes et le troisième Check.

Retrouvez les différentes épreuves ainsi que la fresque du jury sur cette vidéo réalisée par Lucas Takerkart et post-produite par Thomas Dadoun :

Biennale Internationale d’Art Mural – Le Film –

Réalisation, images et montage : LucasTakerkart
Images additionnelles : Naïm Aouaichia
Musiques et Habillages : Samione (Terroir Prod)
Habillages additionnels : Thomas Dadoun (L’oeil et la Lune)
Son : Jesse James Rosquin (Studio Apollon XIII)
Production : Cultur’All/Collectif Renart
Merci à Jérémie Lenoir (Foniké) pour les conseils

Production du Clip « Wagare Hip Hop » de Art Melody

IMG_8113On a le plaisir de vous présenter un nouveau clip du burkinabais Art Melody. Il y denonce la corruption dans le milieu hip hop de Ouaga. Pour plus de détails sur cette chanson lisez l’interview de l’artiste ici.

Ce morceau est issue de l’album « MOOGHO » sorti en octobre chez les bordelais de Tentacule Records.

Ce clip a été tourné à Lille devant la fresque de Neopaint et Doctor Colors qu’ils ont réalisé à l’occasion de la venue de KRS1 au Flow.

Images : Lucas Takerkart

Montage : Jeremie Lenoir

 

Clip de Nuul Kuukk « YaaY Tann » Terroir Prod en direct du Sénégal

IMG_5355

Pour ce sixième clip extrait de la Terroir Tape 2, nous vous emmenons à Ndar (Saint-Louis du Sénégal)  et plus particulièrement dans le quartier des pêcheurs où les pirogues colorées attendent d’affronter l’océan.

Le morceau « Yaay Tann » qui veut dire « à toi de choisir » est extrait de l’album RAGLU de Ñuul Kukk. Il a été produit par l’association Echos d’en bas à Arras. Ecrit en Wolof, vous pouvez ajouter la traduction française sur le lien youtube du clip.

Ñuul Kukk, qui signifie littéralement « plus noir que noir », est un groupe de rap originaire de Saint-Louis du Sénégal composé de 3 membres, Baak, Tandeem et Index. Puiser dans les mythes, s’inspirer des mystères pour véhiculer des messages qui résonnent et parlent aux âmes, voilà comment peut être défini l’univers musical de Ñuul Kukk. Un rap dit « conscient », où le chant et les mélodies sont quasiment omniprésents, où les plumes des artistes sont poétiques mais scindantes, et éclairent le quotidien avec un regard critique.

IMG_5313
Le clip a été tourné par Lucas Takerkart et monté par Jérémie Lenoir (http://fonike.microscopik.com/) :

Lucas Takerkart

pixo

Fils d’un prof d’histoire collectionneur de Black Music investit dans le djaying et les radios locales depuis le début des années 80, Lucas Takerkart s’est rapidement investit dans le milieu des Sounds Systems puis du Hip Hop de la métropole lilloise.

 

Il réalise son premier documentaire en 2009 en s’intéressant aux marges urbaines et aux collectifs qui investissent ces friches à Lille, Amiens et Lisbonne et fonde Cultur’All après un master en développement local et en entrepreneuriat social et solidaire.

Depuis il coordonne l’activité de l’association, produit des compilations et réalise clips, documentaires et toutes sortes de vidéos. Il travaille actuellement à la réalisation d’un web documentaire sur le graffiti dans la région Nord-Pas-de-Calais intitulé « Géograffiti, un autre visage du Nord ».

Pixo SP

Photos : Lucas Takerkart retouchée par M-A Martel : Deux visages du graffiti, une fresque et un immeuble entièrement vandalisé à São Paulo

 

BIAM 2 / Semaine 1 : Mission Accomplie

IMG_5726

C’est parti! La deuxième Biennale Internationale d’Art Murale a commencé! Cette première semaine, c’était les villes de Denain et de Wavrechain-sous-Denain (dont sont originaires une partie des membres du collectif Renart, les organisateurs de la BIAM) qui accueillaient trois fresques.

Comme nous réalisons le suivi vidéo de l’événement, nous en avons profité pour prendre quelques photos:

L’artiste Fred Calmets de Poitiers a réalisé un immense panda violet prés de la zone commerciale à Denain, boulevard du 8 mai 1945.

IMG_5770IMG_5704

Fred Calmets, Denain

Le collectif Vive la Peinture, qu’on assimile souvent à une version française de Keith Haring, ont dessiné leur personnage « Zuman » sur un grand mur à 20 mètres de la mairie.

IMG_5652IMG_5969 recadrée

Vive la peinture, Denain

Atomic a réalisé une fresque sur le thème de la bande dessinée près de la salle de sport de Wavrechain-sous-Denani. Il s’est fait assister par Shure qui a peint les immeubles en arrière plan.

IMG_6012

Atomic et Shure, Wavrechain-sous-Denain

 

Photos : Lucas Takerkart.

Retrouvez la programmation des prochaines semaines sur le site du Collectif Renart : http://biam-npdc.blogspot.fr/

Et notre suivi photo sur l’album facebook dédié.